Suite aux dernières annonces gouvernementales du 31 mars 2021, nos formations présentielles sont toutes maintenues dans le strict respect du protocole sanitaire et des gestes barrières comme depuis le mois de juillet 2020.

Covid-19, cours collectifs et pratique sportive : Quelles sont les règles?

Puis-je continuer mes
cours collectifs ?

Cadre légal à destination des Masseurs-Kinésithérapeutes

Activités sportives ou de sport/santé en collectifs

Mise à jour des règles en pleine seconde vague de Covid-19

La France et une grande partie du monde traversent actuellement la crise sanitaire du coronavirus avec le Covid-19. Cette crise inédite a un impact fort sur tous les secteurs économiques, et le monde du sport ne fait malheureusement pas exception. Alors que la seconde vague prend de l’ampleur, le Président de la République Française a annoncé une nouvelle période de confinement « adapté » du 29 Octobre 2020 au 1er Décembre 2020 (sauf prolongation).

Dans ce contexte, vous êtes beaucoup de professionnels proposant des cours de gymnastique collective de type Ecole du Dos Mail14, des cours de Yoga, de Pilates ou de stretching à vous interroger sur la possibilité ou non de continuer vos activités et dans quelles conditions.

Depuis le mois de mars, la législation a énormément évolué : elle a d’abord interdit totalement les activités collectives, puis les a autorisées en extérieur uniquement ou en intérieur avec 4m2 minimum de surface par participant pour finalement les autoriser sans autres obligations que le port du masque. Avec tant de changements sur une si courte période, il est parfois difficile de s’y retrouver et de s’adapter au jour le jour aux dernières règlementations. Pour être certain de rester dans le cadre légal, nous allons vous présenter dans cet article quelques éclaircissements suite à la parution des dernières règles le 1er Novembre 2020. Pour rester informé(e) des mises à jour publiées par le gouvernement, suivez-nous sur notre page Facebook ou nous publierons régulièrement les nouveaux décrets.

La pratique sportive individuelle

  • La pratique individuelle et non commerciale du sport est autorisée, quelle qu’elle soit, à condition qu’elle se déroule dans un rayon d’un kilomètre du domicile, une fois par jour et pendant une heure maximum. Vous devez pour cela vous munir d’une attestation de déplacement.

 

  • La pratique individuelle du sport professionnel est autorisée, avec une attestation dérogatoire. Cette disposition permet aux athlètes  de maintenir une haute performance professionnelle et permet aux sportifs de haut niveau de continuer de s’entrainer, y compris dans des complexes sportifs selon des protocoles sanitaires strictes.

La pratique sportive collective

  • La pratique du sport dans le cadre associatif n’est pas autorisée, les rassemblements étant interdis et les salles recevant du public étant fermées. La seule dérogation concerne les publics scolaires, périscolaire, les sportifs de haut niveaux, les organismes de formation et les personnes disposants d’une prescription médicale ou qui sont en situation de handicap. Les Assemblées Générales associatives peuvent cependant se tenir, sous certaines conditions de vote.
  • La pratique du sport collectif par des entités privées (coach, professeur de Yoga, Professionnel de Santé etc), qu’elle se déroule en salle ou en extérieur est interdite elle aussi, sauf dérogation identique au premier point (pour les publics scolaires, périscolaire, les sportifs de haut niveaux, les organismes de formation, les personnes disposants d’une prescription médicale ou qui sont en situation de handicap).

La continuité de vos activités collectives nécessite une prescription médicale

gestes-barriere-ecoledudos
covid19-ecole du dos

Vos cours collectifs peuvent être maintenus pendant la seconde vague de l’épidémie de coronavirus à condition que les participants à vos cours en présentiel soit en possession d’une ordonnance de leur médecin. Attention, ordonnance ne signifie pas remboursement mais seulement prescription. Ainsi, si un médecin estime qu’il est important qu’une personne continue d’exercer une activité physique pour sa santé, il peut lui prescrire de continuer cette activité pendant la crise du Covid-19.

Cette situation est aujourd’hui très fréquente pour les personnes fragiles qui ont un risque important de chronicisation de leur pathologie (lombalgie par exemple) en cas d’arrêt de leurs activités physiques pendant le confinement. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a prévu cette exception.

Si vous proposez des cours collectifs et que vous avez dans vos adhérents des personnes concernées par ce risque, invitez les à se rapprocher de leur médecin, un simple courrier sera suffisant pour justifier de leur participation en cas de besoin. Dans tous les cas,  les gestes barrières doivent continuer de s’appliquer et le port du masque en intérieur reste obligatoire, y compris pendant l’activité physique.

Le ministère chargé des sports a publié le 1er Novembre 2020 un document officiel valable jusqu’au 1er décembre et qui nous permet de comprendre un peu mieux ce qu’il est possible de faire

Les ERP de type X

Etablissement Recevant du Public clos et couverts à vocation d’activités physiques et sportives notamment

Ces établissements doivent actuellement rester fermés. Par conséquent, si vous disposez de votre propre salle de Yoga ou de tout autre type d’activité collective sportive ou si vous louez cette salle, vous ne pouvez pas exercer votre activité pendant la seconde vague de l’épidémie de Covid-19 (sauf dérogations citées ci-dessus). Vous pouvez cependant digitaliser vos cours et les proposer (souvent à des tarifs plus bas qu’en présentiel) sur des logiciels comme Zoom pour le partage vidéo et Helloresa pour la gestion des réservations.

Précédent

Mail14 Formation obtient avec succès la nouvelle certification Qualiopi

18 Fév 2020 Formations