Blog

Billet d’humeur de Nicolas Durand

meilleur-kine

TÉMOIGNAGE DE NICOLAS DURAND
Masseur-Kinésithérapeute D.E.

Vendredi 15 avril 2016, sur la radio Europe 1, fut abordé dans l’émission de Monsieur Jean-Michel APHATIE, le thème du « mal de dos » (chronique)…

Via Twitter, un collaborateur de Monsieur APHATIE m’a sollicité pour me proposer d’intervenir dans cette émission. J’ai accepté, évidemment. J’attends toujours son appel téléphonique… Les communications entre Paris et la Province doivent être compliquées. Toutefois, je vais ici, vous noter ce que j’avais l’intention d’expliquer, de partager, de rappeler.

Il n’échappera à personne que l’on qualifie souvent le mal de dos comme le mal du siècle… En tout cas, au XXème siècle… En effet, qui dans sa vie n’a jamais eu mal au dos ? Le mal de dos est un peu inscrit dans le quotidien…

ecole-du-dos-nantes


BIENTÔT LES
70 ANS DE LA KINÉ !

Il sera utilement rappelé que cette année, la Masso-kinésithérapie fête ses 70 ans d’existence. Cela fait donc 70 ans que les masseurs-kinésithérapeutes prennent en charge des patients pour leur maux de dos…

Nous distinguerons le mal de dos dit « aigu » du mal de dos dit « chronique ».

Le mal de dos aigu, connu de façon générique sous le terme parfois erroné de lumbago, nécessite une prise en charge spécifique qui ne sera pas détaillée ici volontairement, puisque n’étant pas l’objet du thème de l’émission de Monsieur APHATIE.

Le mal de dos dit « chronique » fait partie de ce que l’on appelle les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Ces TMS ne sont que trop rarement pris en charge en amont, c’est à dire que peu de personnes ont conscience de l’importance de la PREVENTION. Et la prévention est une compétence trop souvent méconnue du Masseur-Kinésithérapeute.

Le législateur ne s’y est pas trompé et a confirmé cela dans la nouvelle définition de la profession qui a vu le jour avec l’adoption de la très controversée Loi de santé et de ses articles 123 et 134, modifiant ainsi l’article L. 4321-1 du code de la santé publique :
« La pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement (…) »

Le Masseur-Kinésithérapeute est l’expert du mouvement, et la prévention est au coeur de son activité.

formation-prevention-kine

1982

1e ÉCOLE DU DOS

En 1982, s’ouvrait à La Rochelle, la toute première Ecole du Dos de France, créée par Monsieur André PETIT, Masseur-Kinésithérapeute : l’Ecole du Dos MAIL 14®.

Cette Ecole du Dos de kinésithérapeute propose des méthodes de prévention active pour tous. Aucun mouvement n’est interdit MAIS chaque mouvement s’apprend, se construit, s’anticipe. La reprogrammation musculaire et articulaire et les exercices dynamiques mis en place s’adressent à toute personne volontaire souhaitant prévenir et corriger les dégradations physiques mécaniques de son corps.

prevention-lombalgie-chronique

3000

KINÉS FORMÉS

Depuis, plus de 3000 Masseurs-Kinésithérapeutes ont été formés à cette méthode originale et un véritable maillage territorial existe désormais pour permettre à tous de bénéficier d’une prise en charge et d’un encadrement de qualité : Faire une Activité Physique Adaptée encadrée par un professionnel de santé qualifié.

Cela permet de rebondir sur ce nouveau phénomène très à la mode : les Activités Physiques Adaptées… Nous voyons un véritable engouement pour ces « nouvelles » pratiques, avec ce nouveau métier très à la mode : Educateur en Activités Physiques Adaptées. Super !

Sauf que cela fait juste 34 ans que les Masseurs-Kinésithérapeutes le proposent, le pratiquent, le maîtrisent avec une expertise et un savoir faire que personne n’aura jamais, établi sur les bases d’un bilan diagnostic de Masseur-Kinésithérapeute… Car je le rappelle : l’expert du mouvement, c’est et ça reste le Masseur-Kinésithérapeute.

Nous voyons aussi depuis quelques années pulluler une nouvelle profession très à la mode : l’ostéopathie… Tout le monde a son ostéopathe, désormais… qui demande à son patient d’aller voir son médecin pour se faire prescrire une radio, une échographie un scanner ou une IRM…

Oui… car l’ostéopathe n’est pas médecin, encore moins professionnel de santé… Il ne peut rien prescrire. C’est bête… Et face à des douleurs chroniques, mis a part soulager les portefeuilles de 50€ par consultation (quoique j’ai vu des promotions sur groupon : une séance d’ostéo « achetée », la deuxième à 50%), l’ostéopathe n’a rien à proposer pour soulager sur le long terme à part de dire : « restez tranquille pendant quelques jours »… C’est ballot !

Les lombalgies chroniques sont souvent liées à un phénomène de sédentarité important, de mauvaises postures (notamment au travail), des activités physiques mal adaptées et/ou mal encadrées…

La prévention au travail est d’ailleurs une autre compétence de votre masseur-kinésithérapeute. Nombreux sont les Masseurs-Kinésithérapeutes qui font des actions de prévention en entreprise dans le but de prévenir le risque d’apparition d’un TMS.

Cela est une source d’économies pour l’employeur mais aussi pour l’employé qui apprend à s’économiser, à se protéger…

Je termine en revenant sur ce que je disais plus haut :
Mal du dos, mal du XXème siècle… Car je prends le pari que le mal du XXIème siècle sera le mal d’épaule… aussi un TMS… Merci mère informatique et utilisation de la souris…

En conclusion, lorsque vous avec mal au dos (et à l’épaule), pensez à votre Kiné : Il est votre meilleure arme contre ce qui ne doit pas être perçu comme une fatalité.