Blog

Médecins, Coachs sportifs, Kinés… je t’aime, moi non plus !

Il n’est pas rare qu’en tant que kinésithérapeute vous ayez en face de vous des patient(e)s qui semblent déjà avoir une idée précise de leur propre cas, et / ou confrontent avec vous la vision de leur médecin ou même celle de leur coach sportif. Ces conseils peuvent parfois, de votre point de vue de kiné, être contraires à vos préconisations, voire préjudiciables à la santé et au bien-être de vos patients.

Coach-kine-medecinLe médecin et le coach sportif ne sont pas toujours la voix de la raison… L’approche du médecin n’est pas la même que celle du kiné, ni que celle du coach sportif. Le médecin, tout comme le coach sportif, peut passer à côté d’éléments physiologiques, anatomiques qui n’échapperont pas au kiné, qui est fréquemment le mieux placé pour traiter certains problèmes de santé.

Les rôles des uns et des autres devraient être complémentaires et s’appuyer sur d’évidentes synergies qui peinent à se dessiner réellement : le coach encadre et suit des clients du point de vue sportif, il met en place pour eux un programme de remise en forme, d’entretien, avec des objectifs précis, le tout étant d’ailleurs souvent assorti de recommandations nutritionnelles, de conseils pour l’échauffement, la récupération, etc.. Logiquement, les conseils qu’il prodigue ne devraient dépasser ce cadre.

Quant au médecin, il pose un diagnostic, établit un programme de soins, et peut donner, c’est une évidence, des conseils d’ordre médical, mais devrait, toujours aussi logiquement s’en tenir à ceux-ci, et donc, ne pas préconiser d’exercices musculaires ou décider seul du bilan kinésithérapique, du protocole de rééducation ou de soins que le kiné définira. Les kinés se sentent ainsi facilement pris entre deux feux, voire oubliés par les autres intervenants, alors que leur savoir-faire peut être d’une grande aide, voire absolument indispensable pour soulager et accompagner les patients.

Alors, comment faire ?

En faisant tout pour travailler en étroite collaboration avec le médecin, vous permettrez à votre patient d’être mieux pris en charge. Cela peut passer par un contact avec le médecin, sous forme d’un courrier par exemple. Vous serez ainsi en mesure d’échanger sur le patient, sur ce que vous pourriez mettre en oeuvre pour sa rééducation, d’envisager d’éventuels soins ou traitements complémentaires, et de montrer au médecin, qui n’en a sans doute pas une idée bien précise, vos méthodes de travail et d’accompagnement des patients. Vous pourrez ainsi nouer des relations fructueuses avec les médecins, profitables pour vous et surtout pour vos patients. Par ailleurs, un véritable échange peut se créer avec le coach de vos patients concernant des informations biomécaniques et physiologiques qui peuvent justifier le choix de telle ou telle technique. L’objectif est alors de faire coïncider le projet sportif avec un réél projet de santé.
En affirmant vos savoir-faire, vous gagnerez en crédibilité auprès du corps médical, ainsi qu’auprès de vos patients, qui se réfèreront à vous pour toutes leurs questions liées à leur bilan et leur suivi kiné.

Et vous, comment gérez-vous ces relations parfois complexes avec le corps médical et / ou les coachs sportifs ? Faites-nous part de votre retour d’expérience !