Témoignage d’un kinésithérapeute formé aux méthodes

temoignage-Ecole-du-Dos

Témoignage sur l’Ecole du Dos

Je suis très heureux d’être présent parmi vous tous à cette formation d’Avril 2013 ;  je l’avais découverte il y a 14 ans, et elle avait radicalement changé et enrichi ma vision professionnelle :  l’accueil,  l’écoute pour permettre à la personne de trouver l’énergie de se prendre en charge, aidée par nos conseils avisés et notre expertise professionnelle dans un cadre chaleureux, généreux, où l’on a plaisir à se retrouver pour se maintenir en Santé. C’est la clé, l’essence même de notre métier : transmettre l’envie, la motivation  pour devenir acteur(trice) de sa santé.  La psychologie, l’empathie alliées à la compétence et l’expertise  professionnelle sont pour moi  les bases de notre travail, car comment soigner le corps si l’on délaisse l’esprit.  André Petit dans son concept « Ecole du Dos » , nous a offert cette vision globale « clé en main »   pour s’engager  dans une nouvelle direction de liberté, de lumière, qui nous a tous permis de changer de cap.

Et c’est grâce à toute cette énergie novatrice, cet amour du travail, cette remise en question permanente motivée par une curiosité insatiable  toujours à l’écoute du monde qui l’entoure, et surtout, ce désir, cette quête  de l’Excellence, qui a fait la renommée d’André Petit,  unanimement reconnue par la profession.  Celle-ci  reste  toujours présente dans nos cœurs, pour celles et ceux qui ont eu le privilège  de le rencontrer, de vivre,  de partager ces moments inoubliables, qui nous ont  donné  envie d’exercer notre métier comme des artisans passionnés, qui rêvent, conçoivent, réalisent avec plaisir et respect des prestations uniques, «  sur mesure «  dans les sphères de l’Excellence.

Cette gym ballon m’a enthousiasmé :  je suis très reconnaissant à Romain et Béatrice Petit,  à toute l’équipe, et également,  à toutes les Ecoles du Dos qui suivent ce concept novateur, de continuer à transmettre cette flamme d’ouverture pour l’avenir de notre profession, qui a tant besoin de liberté pour s’épanouir et faire connaitre nos compétences dans le domaine de la  Prévention Santé Beauté,  en plein essor.

Je trouve important de vous faire partager la jubilation créative que j’ai vécu à La Rochelle, qui pour moi et bien d’autres consoeurs et confrères,  a  été une révélation,  un coup de cœur contre l’ennui et la routine professionnelle, car quelle motivation peut-on trouver à travailler pour 16 ou 20€ de l’heure, rendant nos possibilités d’investissements  précaires  et  nous empêchant  de nous libérer les mains et l’esprit pour être plus disponible à motiver celles et ceux que l’on accueille à devenir actrice et acteur de leur santé . Et surtout  passer, nous-mêmes, à un autre niveau de prestations et de rémunération  avec  en prime des sourires de reconnaissance sincères pour notre écoute et notre professionnalisme payés  à leur juste valeur.

Cela nous engage mutuellement à une obligation de résultat et crée une relation de respect de part et d’autre. Et quand, ces notions de base pour le soin sont acceptées, intégrées et acquises par le professionnel,  un grand pas est franchi, car il s’est autorisé à graviter dans d’autres sphères : on se crée la clientèle qu’on mérite,  quel  que soit le lieu où l’on exerce son art.

Pour cela, il faut se placer en situation d’accueillir, d’écouter par notre disponibilité bienveillante, sincère, authentique et la personne se trouvera en situation de demande, de confiance, de besoin, d’envie, de désir d’autres  choses, et alors, tout deviendra  possible, nous  proposerons, nous  conseillerons … surtout,  nous ne vendrons  rien : c’est notre expertise qui  sera  rémunérée !

Encore merci pour ces moments de partage rendus unique par votre qualité d’écoute.  Pour ma part, c’est cette émotion profonde qui m’insuffle la curiosité, l’envie de toujours aller de l’avant pour découvrir, apprendre, améliorer  mon approche du soin en me centrant rapidement  à l’essentiel,  pour accompagner  et aider  la personne qui sollicite mon expertise ;  et plus particulièrement,  être attentif, réceptif,  afin  de pouvoir, encore et toujours,  être surpris…et continuer à vivre de telles expériences  d’échange  enrichissantes.  Comme dit si bien Monsieur Alain Ducasse : savoir faire,  faire faire et faire savoir.
Serge Restle-Clauzel, Ecole du Dos Mail14® de Tremblay en France.

Précédent

Formation et Témoignages : Ecole du Dos Mail14 du 19 au 22 Avril

24 Avr 2013 Formations

Suivant

6ème Congrès CNPK Valence – 21 et 22 Juin 2013

8 Mai 2013 Actualités générales