Espace Presse

Lombalgies : Gymnastique sur ballon – Kinésithérapie Scientifique N°383

problèmes de dos
kinésithérapeute
faculte de medecine
Texte issu du 3ème Congrès CMTP-Europe

« Prise en charge kinésithérapique du lombalgique »

14 novembre 1998. Paris

 

Lexpérience de l’Ecole du Dos de La Rochelle

 

Le fait clinique rapporté concerne les bons résultats antalgiques et de mobilité articulaire obtenus sur une série de patientes traitées conjointement par la gymnastique d‘Ecole du Dos et le massage instrumental du cellu M6 de LPG systems®.

 

 

Mots clefs

– Lombalgies

Ecole du Dos

– Ballon de Klein Vogelbach

Technique LPG

 

Notre École du Dos  se présente comme un cabinet libéral de Kinésithérapie Préventive. Un espace bilan et de Soins Individuels, à vocation thérapeutique et de kinésithérapie plastique complète les installations destinées aux animations collectives.

Notre démarche s’inscrit dans le cadre de la Prévention secondaire des rachialgies.

Créée en 1982 à La Rochelle, cette Ecole du Dos de kinésithérapeute s’adresse:

– Aux anciens patients de la kinésithérapie vertébrale.

– À toute personne désireuse « d’apprendre son dos » par la dynamique du mouvement appris, organisé et contrôlé par un praticien entrainé à la prévention.

Qu’apprend-on dans une École du Dos ?

  • Comment fonctionne la colonne vertébrale normale (exposés, schémas, panneaux pédagogiques).
  • Les principes élémentaires d’Économie et d’Entretien vertébral permettant de limiter les causes habituelles de sa dégradation.
  • Une gymnastique innovante, variée, ludique et rythmée en trois plans de l’espace selon les principes d’une motricité cohérente articulaire, musculaire et de coordination motrice.

 

MOTRICITÉ : PROTOCOLE GÉNÉRAL

Cette gymnastique respectueuse du système articulaire et tonifiante des muscles du corps entier est construite principalement sur ballon de Klein Vogelbach .

Pendant trois mois, les petits groupes de débutants travaillent une fois par semaine. Chaque participant peut ensuite décider de s’entraîner et de se contrôler seul. Il peut aussi choisir de s’inscrire régulièrement aux cours de gymnastique qui comportent six niveaux de difficulté et d’intensité (selon fragilités – âges – motivations – projets).

Cette gymnastique, accessible au plus grand nombre, peut ainsi devenir un sport pour toute personne à la recherche d’une activité physique régulière et non dégradante à tous les âges de la vie.

Il s’est ainsi constitué depuis 16 ans une population de 250 à 300  patients permanents. Ceci nous permet des séries d’études, bilans et évaluations comparatives de nos échecs et de nos efficacités.

 

Projet d’analyse

Vérifier à posteriori l’objectivité et la durabilité des bons résultats cliniques très couramment observés sur les patientes lombalgiques très connues de notre Ecole du Dos et qui bénéficiaient d’un traitement complémentaire par une Technique LPG.

 

 

Groupe étudié : Critères d’homogénéité : 17 femmes:

1) 15 d’entre elles avaient été très améliorées avant l’Ecole du Dos par Kinésithérapie Analytique selon SOHIER.

2) Fréquentent assidûment l’École du Dos depuis plus de 3 ans.

3) Colonne lombaire stabilisée: gêne résiduelle douloureuse occasionnelle toujours générée par un excès d’activité physique, statique ou dynamique.

4) Possèdent au moins 6 bilans semestriels morphostatiques et cliniques.

5) Ont bénéficié ces 3 dernières années d’un traitement groupé de 14 séances d’Endermologie (kinésithérapie Plastique LPG) sur le corps entier et d’une séance par mois d’entretien.

6) Présentent un surpoids modeste permettant une saisie suffisante des masses musculaires dans l’appareillage LPG.

7) Possèdent un bilan photo annuel debout superposable (face-dos-profil).

 

MATERIEL LPG :

CELLU M6 N et CELLU M6 NG.

Tête de traitement: tête principale motorisée.

TECHNIQUE UTILISÉE:

Patiente en pro cubitus : Tracés musculaires sur tout le plan postérieur pendant

18 à 20 minutes, muscles relâchés selon les techniques LPG d’Endermogym passive.

 

 

PRINCIPE OU TRAITEMENT

1) Saisie par dépression contrôlée d’un pli musculo-graisseux entre deux rouleaux disposés en parallèle aux grands axes des muscles.

2) Traitement par rotation motorisée, Avant et Arrière des deux rouleaux qui enroulent et déroulent le contenu du pli sous-cutané saisi. Vitesse de progression automatique – guidage manuel avant, arrière et latéral selon le protocole LPG.

 

RÉSULTATS:

1) En moyenne des 17 cas observés, le gain de mobilité est contant en flexion globale du tronc (DS = + 15 cm) et inclinaisons latérales (DS = + 5 cm)

2) Renforcement des bons résultats antalgiques déjà enregistrés du fait des activités physiques régulières de l’Ecole du Dos. Ceci en particulier pour les sujets à tendance gravitaire-Postérieure (GP = Courbure lombaire accentuée = 12 cas sur 17)

3) Indépendamment des bons et très bons résultats esthétiques par réduction des surplus graisseux mis en évidence par la superposition des photographies avant et après traitement, les quelques exemples de superposition des profils proposés ici illustrent une majoration de la tendance gravitaire (GA) en fin de traitement (14 cas sur 17)

 

CONCLUSION

1) La démarche inhabituelle d’analyse « à postériori » que nous proposons ici met en évidence l’action positive de la cible musculaire de cette technique LPG.

2) Ce protocole mobilisateur et très directement vascularisant ne peut convenir aux lombalgies en phase douloureuse aigue pour lesquelles les protocoles réflexes ou énergétiques des thérapies LPG complètent nos thérapies manuelles.

3) Les rétractions ischios-lombaires compressives des structures ostéo-articulaires sous-jacentes, se révèlent être des indications de choix du cumul de ces 2 techniques Thérapeutiques et Préventives.